Sit-in des acteurs de la culture: Où sont passés ténors et les mbalakhmen…?

Partagez

Souvent occupée par les hommes politiques du pays, la place de l’Obélisque a, ce mercredi, reçu des hôtes spéciaux. Elle a été envahie par les artistes qui y ont convergé pour manifester contre les arrêtés du ministère de l’intérieur, interdisant l’ouverture des lieux de spectacle au-delà de 00H. Les artistes ont ainsi bravé l’autorité préfectorale en organisant leur sit-in qui, initialement, a été interdit. Aucun dispositif sécuritaire n’a été constaté sur les lieux. Il n’y a même pas un policier pour assurer la sécurité des artistes. Les forces de l’ordre avaient quitté la place qu’ils ont cédé aux artistes.

Mais, les artistes n’ont pas gagné le pari de la mobilisation. Elle a été timide. Les rappeurs étaient plus nombreux. Ceux qui ont pris part à cette manifestation ont essayé de respecter les gestes barrières mais, cela n’a pas été possible. La distanciation physique n’a pas été respectée. Des groupes de personnes étaient formés çà et là. Et dans ce méli-mélo, ils se sont fait entendre. Sur les pancartes qu’ils brandissaient on pouvait lire certains messages, tels que « On a tous droit au travail », « Rendez-nous notre dignité », « Annulation des dettes fiscales des artistes et des entreprises de presse ».

DAKARPOP

GRATUIT
VOIR