Redéploiement des services et du personnel : Le Dantec éclaté en 19 morceaux

Partagez

L’annonce de la fermeture de l’hôpital Le Dantec le 14 août prochain pour sa reconstruction avait suscité des interrogations concernant le plan de redéploiement correct des services. Le ministère de la Santé et de l’action sociale, à qui il est reproché de n’avoir pas donné des informations à ce sujet, a finalement publié un communiqué hier. Dans le document, le département dirigé par Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye informe qu’un «schéma de redéploiement des services et du personnel a été défini, en collaboration avec la direction et toutes les parties prenantes dudit hôpital ainsi que les structures sanitaires qui doivent les accueillir». Dans ce cadre, informe le ministère de la Santé et de l’action sociale, «les hôpitaux et centres de santé suivants sont identifiés pour abriter les différents services. Il s’agit : Dalal Jamm, Fann, Idrissa Pouye, Roi Baudoin, Hôpital militaire de Ouakam (Hmo), Hôpital des enfants de Diamniadio, Institut d’hygiène sociale, Hôpital de Pikine, Abass Ndao, Ahmadoul Khadim de Touba, Centre de santé de Ngor, Les Maristes, Yeumbeul, Colobane, Nabil Choucair, Baye Talla Diop, Sicap Mbao, Keur Massar, Pmi de Médina et le Hangar des pèlerins». Dans la même veine, les auteurs du document renseignent que ce «schéma de redéploiement vise à assurer la continuité des services par une prise en charge correcte des patients et la poursuite de l’enseignement, de l’encadrement des étudiants et des projets de recherche». Il est ainsi précisé que les «services déménagent avec leur personnel pour renforcer l’activité au niveau des structures d’accueil». Le ministère fait aussi savoir que «l’exécution du plan de déménagement a démarré depuis le 2 août 2022 et se poursuivra jusqu’au 15 août 2022».

Par ailleurs, le ministère a réaffirmé son «engagement à assurer aux populations, des soins de qualité, et mettre en œuvre correctement le plan de redéploiement des services et personnel de l’hôpital Aristide Le Dantec pour une reconstruction adéquate dudit hôpital».

Lundi, en conférence de presse, des syndicalistes du secteur avaient dénoncé l’absence d’un plan de déménagement pour la reconstruction de l’hôpital Aristide Le Dantec. Ces derniers, qui s’inquiètent du sort des malades, se posent des questions sur le redéploiement du personnel. Selon eux, il n’y a pas de plan de déménagement «correct, fiable et acceptable», qui prend en compte aussi bien le sort du personnel que celui des malades. Les syndicalistes, qui révélaient que des malades étaient en train d’être expulsés, avaient aussi rejeté le plan de reconstruction de l’hôpital sur 3 ha après que les autorités ont cédé 3 ha de l’assiette foncière du Centre hospitalier universitaire Aristide Le Dantec…

DAKARPOP

GRATUIT
VOIR