Portrait – Mbayang Sow, défenseure des Lionnes : « J’apprends beaucoup de Kalidou Koulibaly… » !

Partagez

C’est l’une des satisfactions de la sélection sénégalaise. La défense des Lionnes n’a pas encore cédé et rêve de tenir jusqu’au bout. En patronne, Mbayang Sow, l’expérimentée sociétaire de l’US Parcelles Assainies qui vit sa deuxième CAN de sa carrière et qui idolâtre Kalidou Koulibaly, rêve d’une qualification en Coupe du Monde.

« Allez Koulibaly, quelle assurance, quelle joueuse… », ses expressions ont longtemps sonné dans les gradins du stade Moulay Abdallah. Acclamant la défenseure des Lionnes qui était en train de réaliser une copie parfaite contre le Burkina Faso, comptant pour la deuxième journée du Groupe A de la CAN Féminin 2022. Et pourtant Mbayang Sow, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

« En fait, ça s’explique par la motivation. On ne démontre sur le terrain que le travail qu’on fait à l’entraînement. Je suis sûre et convaincue qu’à chaque fois, je dois faire un très bon match. Je dois faire des prestations parfaites. Je ne suis pas satisfaite de ce que je fais actuellement. Je vais me donner encore plus pour nos prochaines sorties », se réjouit-elle de ses performances.

Née à la Médina, Mbayang Sow, qui a fait ses débuts dans le monde du ballon rond en 2012, était néanmoins une joueuse de basketball. « J’ai déjà été joueuse de basket. C’est par passion que j’ai finalement choisi de jouer au football. Comme j’habite à la Médina, on joue toujours dans les rues. C’est là qu’un de nos grands m’a amené dans une équipe féminine de football. C’était du temps de l’équipe de panthère et scorpion de la Médina. C’est là que j’ai rejoint définitivement le football », explique la joueuse de 26 ans avec un grand sourire aux lèvres.

Celle qui a intégré dès sa première année dans le monde du ballon la sélection sénégalaise est l’actuelle capitaine de l’US Parcelles Assainies. « J’ai débuté avec les Aigles de la Médina. J’ai commencé à jouer en 2012 et c’était aussi ma première année dans la sélection nationale. C’est après que j’ai rejoint les sirènes de Grand Yoff avant d’atterrir à l’Union Sportive des Parcelles Assainies ».

Depuis, la gauchère a remporté plusieurs titres nationaux notamment, la dernière édition du championnat sénégalais. « Je suis championne du Sénégal et vainqueur de la coupe du Sénégal avec l’Union Sportif des Parcelles Assainies (USPA) dont je suis la capitaine d’équipe. Chez les Sirènes aussi j’ai été championne du Sénégal. J’ai aussi pris beaucoup de trophées en football féminin », avoue celle qui a démarré comme latéral gauche avant d’être reconvertie défenseure centrale.

Sur le terrain, elle a un caractère qui ne passe pas inaperçu. Teigneuse, rigoureuse et qui n’hésite pas à recadrer sa troupe en cas de besoin. Mbayang Sow n’est pas dans cette sélection pour s’amuser. « Il faut toujours du courage et de l’engagement pour aider l’équipe à être toujours au top. On n’a pas le droit de s’amuser en équipe nationale. On ne doit rien céder à l’adversaire. Je ne suis pas en équipe nationale pour s’amuser. Je suis souvent très fâchée quand on nous met un but. Je fais tout le temps tout ce qui est possible pour que notre équipe n’encaisse pas de but », affirme la joueuse de 26 qui est une grande fane du capitaine de l’équipe nationale masculine du Sénégal. Ce n’est point un hasard. « Parmi tous les axes centraux, c’est Kalidou Koulibaly qui m’inspire le plus, c’est mon idole. J’apprends beaucoup de lui. »

Avec Meta Camara dans l’axe, elles forment un duo de rêve. La pensionnaire de Bourges, aussi rigoureuse que sa partenaire, souhaite garder leur camp inviolé pour le reste de la compétition. « On a aucun problème. Personnellement, je n’ai pas de souci en jouant avec elle. On veut continuer comme ça. On ne veut pas encaisser de but. On restera fortes ensemble, jusqu’au bout », déclare-t-elle.

Avec sa deuxième participation en phase finale d’une Coupe d’Afrique des Nations qui se joue actuellement au Maroc, où elle, avec ses coéquipières, a réussi la prouesse de passer au second tour, pour la première fois de l’histoire du Sénégal, Mbayang Sow, vise désormais une place au Mondial en Australie et à la Nouvelle Zélande. « J’y étais en 2012 avec Safietou Sagna, Korka Fall. On a été éliminé au premier tour. Après, on a pris le temps de mieux refaire les choses : retravailler notre football pour mieux redémarrer. Aujourd’hui, on a réussi à se qualifier à cette Coupe d’Afrique. On veut maintenant aller le plus loin possible. On veut aller en Coupe du Monde s’il plaît à Dieu. C’est notre vœu le plus cher. »

DAKARPOP

GRATUIT
VOIR